Ostéopathie

William Morand Ostéopathe D.O

30 place du concert à Lille

William Morand Ostéopathe D.O

03 76 05 03 12

Musique et ostéopathie

Vous avez des questions ? Nhésitez pas à nous contacter par téléphone au

03 76 05 03 12.

Ainsi que via votre application Doctolib ou Médoucine.

Catégories

piano-sport

Musique et ostéopathie : la musique vue comme un sport ! La musique est un art qui touche de nombreux aspects de la vie humaine. Les musiciens ne doivent pas négliger leur condition physique pour jouer de leur instrument. En effet, la musique use souvent de contraintes physiques qui peuvent conduire à des blessures et des douleurs chroniques. C’est pourquoi l’ostéopathie est une approche de soins tout à fait bénéfique aux musiciens. Dans cet article, nous allons examiner de plus près la relation entre la musique et l’ostéopathie.

La musique vue comme un sport

Même si la musique n’est pas considérée comme un sport, les musiciens utilisent leur corps de la même manière que les athlètes. Les pianistes, par exemple, ont besoin d’une grande dextérité des doigts et bonne coordination des mains pour jouer des partitions complexes. Ils doivent veiller à conserver des épaules relâchées et sont souvent assis durant de longues heures devant leur instrument. Les violonistes, violoncellistes doivent maintenir une posture stable pendant de longues périodes. Les batteurs doivent avoir une grande endurance pour jouer des rythmes rapides pendant des heures… Les choristes quant à eux, se servent de leur voix comme instrument. En ce sens, la pratique de la musique peut être considérée comme un sport. Les musiciens peuvent donc bénéficier des mêmes approches de soins que les athlètes avec un programme adapté à leur pratique.

Les gestes répétitifs et risques de sursollicitations

Comme au sport, les musiciens peuvent être soumis à une sursollicitation de certaines zones du corps. Les mouvements répétitifs peuvent conduire à des blessures chroniques. Les guitaristes peuvent développer des douleurs au poignet en raison de la répétition des mouvements pour jouer des accords. Tout comme le pianiste, et bon nombre d’autres instrumentistes. Les flutistes et autres joueurs d’instruments à vent, au delà des douleurs dorsales, peuvent avoir des douleurs au niveau des mâchoires (articulation temporomandibulaire). N’oublions pas dans les orchestres par exemple, le chef d’orchestre qui est lui aussi contraint a des postures statiques et des gestes répétitifs. Les personnes débutant l’apprentissage d’un instrument crispent davantage leurs muscles au début, cherchant à parfaire leur technicité. J’ai moi même connu cette phase transitoire lorsque j’ai débuté au piano ! L’ostéopathie peut aider à prévenir ces blessures en rééquilibrant le corps et en améliorant la mobilité articulaire.

Musique et ostéopathie : les positions prolongées

Les musiciens peuvent également être soumis à des positions prolongées lors de l’exercice de leur art. Les violonistes, flutistes par exemple, doivent maintenir une posture stable asymétrique (tête penchée pour tenir leur instrument) pendant parfois de longues heures. Les saxophonistes, maintenir une position debout tout en soufflant dans leur instrument… Les choristes peuvent déclencher des tensions (diaphragme, cordes vocales, dorsalgies). Les batteurs ont les bras levés et écartés de la poitrine avec une position assise particulière… Ces positions prolongées peuvent entraîner une tension musculaire, une fatigue chronique, une tension du diaphragme qui peuvent là être soulagées par l’ostéopathie. Les pianistes, violoncellistes par exemple vont être assis durant tout leur récital ou leurs répétitions. Ils enchainent gestes précis et de grandes amplitudes. Tous ces instrumentistes sollicitent leurs membres supérieurs dans leur ensemble. A terme, à défaut d’écouter les tensions de leur corps, des douleurs et impotences peuvent apparaître.

Musique et ostéopathie : des instruments lourds

Les musiciens qui participent à des défilés ou parades peuvent être soumis à une contrainte supplémentaire ; le port de leur instrument. Il en est de même pour les accordéonistes. Défilant ainsi parfois de longues heures les musiciens de fanfares par exemple accumulent du poids sur les épaules, le dos. La façon de marcher est également impactée, ce qui peut créer des déséquilibres.

Au vu du nombre de contraintes physiques qui peuvent subvenir à une pratique particulièrement soutenue de la musique, il est tout à fait naturel de se tourner vers l’ostéopathie. Si vous avez des douleurs ou une pratique régulière intense, n’hésitez pas à venir consulter et me faire par de votre pratique.

William Morand

Ostéopathie : l’effet rebond

Ostéopathie : l’effet rebond, une réaction transitoire L’ostéopathie est une approche thérapeutique qui vise à rétablir l’équilibre du corps...

Lire +
William Morand